Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
En développement (mon année à Serial Eyes)

En développement (mon année à Serial Eyes)

Premier passage d’étape pour nous, participants du programme Serial Eyes, lors de la semaine à venir qui marquera en effet la fin du premier mois d'apprentissage et de travail. Il est reste huit devant nous.

Peut-être est-il temps que je vous raconte un peu ce que nous faisons exactement de nos journées, qui s’avèrent bien remplies. L’approche en œuvre dans ce programme est relativement simple. Il s’agit d’apprendre à écrire des séries dans un dispositif collectif avec un showrunner, non pas par la théorie, mais tout simplement par la pratique.

L’écriture

Concrètement, les douze étudiants de la formation ont passé les premières quarante-huit heures à développer des points de départ de séries, avec les scénaristes Frank Spotnitz (The X-Files, Hunted) et Ben Harris (Hunted, The Musketeers), qui supervisent le travail des writing rooms. Dès la fin du deuxième jour, nous avons été divisés en trois groupes de quatre autour des points de départ que nous avons choisis. Nous avons quelques mois devant nous pour développer un épisode Pilote, en concevant l’histoire par la méthode du boarding – utilisée pendant les neuf saisons de The X-Files, puis ensuite par ceux qui ont été formés sur cette série, comme par exemple Vince Gilligan pour Breaking Bad – avant d’ensuite écrire une continuité dialoguée. Chaque groupe de quatre fonctionne comme un atelier, l’un des membres ayant été désigné showrunner, sa tâche étant de trancher les désaccords. Tout cela est, bien sûr, mené en anglais, vu la nature trans-européenne du programme.

Il n’y a pas encore un mois, il n’y avait rien. Aujourd’hui, nous avons trois pilotes en développement. Ben Harris était de retour cette semaine pour un premier feedback, après envoi d’une outline il y a dix jours, et notre série, Mister President, a désormais un teaser bien en place tandis que le travail sur l’Acte 1 a commencé, et que nous avons beaucoup de matériel narratif pour la suite – davantage que nous en avons besoin pour le seul pilote, d’ailleurs.

Parallèlement à ce travail, d’autres groupes ont été créé, ce qui nous permet de travailler avec d’autres personnes pour un autre atelier supervisé par Nicolas Lusuardi, qui nous a demandé de créer deux autres idées de séries, l’une grand public, l’autre davantage destinée à une niche. Nous devons envoyer ces idées ce lundi soir. Autre axe : le développement par chacun d’entre nous d’un projet personnel, qui sera pitché à des professionnels à la fin du programme, en mai prochain. Le travail préliminaire sur ces projets a lui aussi été initié.

La culture

Entre toutes ces activités créatrices, d’autres intervenants viennent ouvrir nos horizons. Jusqu’ici, par exemple, le critique américain David Bianconi nous a brossé, en deux jours, une histoire de la série américaine, à base de multiples extraits de séries, des années 50 à nos jours. La semaine prochaine, Sven Clausen viendra nous éclairer sur la manière dont les Danois ont brillamment réinventé leur propre télévision avec des séries comme The Killing ou Borgen.

Avec tout ça, quatre semaines plus tard, je commence à peine à découvrir la ville de Berlin et à pouvoir profiter de ses plaisirs.

En développement (mon année à Serial Eyes)