Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
Looking for other voices (Looking, HBO)

Looking for other voices (Looking, HBO)

Dimanche soir, la série Looking, dramédie de 30 minutes, faisait ses débuts sur HBO. Le petit événement, c’est que c’est la première série gay depuis la fin du duo de Showtime Queer as Folk (le mauvais remake US) et The L Word, respectivement achevés en 2005 et 2009.

Je sais bien que pour certains (surtout en France), l’idée même d’avoir des séries gay reste un peu mystérieuse. Moi je m’étonne surtout du nombre de séries avec des mafieux, surtout que même Mme Michu a plus de chance de rencontrer un homo ou une lesbienne qu’un mafieux. Bref.

Looking for other voices (Looking, HBO)

Ce qui frappe d’abord, dans Looking, c’est à quel point la série est quiet et understated. Le premier épisode est une tranche de vie, charmante et réaliste, sans tournant, sans rien de spectaculaire. Le projet repose sur l’idée simple de suivre une voix nouvelle et singulière qui par sa vision personnelle, pourra renouveler les thématiques et situations universelles des histoires de l’intime.

Singulière et nouvelle

Looking for other voices (Looking, HBO)

Le CV du créateur Michael Lannan ferait presque office de note d’intention pour HBO. Une poignée de postes dans les coulisses, assistant producer sur Sons of Anarchy ou Rubicon, producer d’Interior. Leather Bar, et scénariste/réalisateur d’un unique court-métrage en 2011, Lorimer… Et maintenant créateur / scénariste principal de sa propre série.

Le Girls de Lena Dunham se situait dans une approche similaire, mais sur Looking, la confiance en une personnalité émergente est encore plus marquée et spectaculaire. Personne ne se fait d’illusion : Looking n’aura jamais les chiffres d’audience de Game of Thrones. Elle n’existe pas pour ça. Mais le risque est limité (sans doute faut-il le budget d’une saison entière de Looking pour tourner un seul épisode de Game of Thrones) et surtout le public que cette série touche sera certainement concerné au point de s’abonner à la chaîne juste pour une saison de Looking par an. Et puis évidemment, HBO fait un pari sur l’avenir. Un pari d’image.

Elle compte sur l’idée que la voix de Lannan se développe, qu’on parle demain du nouveau projet du scénariste découvert par HBO grâce à Looking, comme c’est déjà le cas de Dunham aujourd’hui.

L’image, c’est aussi un business. Cette notion n’a rien de particulièrement original. En Grande-Bretagne, en Suède, au Danemark, des séries sont nées autour de cette idée. En France, on n’en est pas encore là.

Looking for other voices (Looking, HBO)