Berlin m'appelle (mon année à Serial Eyes)

Berlin m'appelle (mon année à Serial Eyes)

J'avoue que je ne savais plus forcément trop bien quoi raconter sur ce blog. Mais les circonstances m'ouvrent un nouveau sujet. A partir de septembre et pour neuf mois, je serai en effet à Berlin pour participer à la première session du programme Serial Eyes.

‘‘Experiencing the writers’ room’’ : c’est la signature de Serial Eyes, une formation destinée à douze scénaristes ou producteurs européens. Serial Eyes est né d’un partenariat entre la DFFB (Deutsche Film und Fernsehakademie Berlin) et la London Film School.

Serial Eyes veut participer à l’essor des séries européennes en proposant un programme de formation spécialement conçu, qui recoupe l’écriture – et principalement l’écriture collective en atelier – mais aussi la production. Parmi les instructeurs, on compte les scénaristes Frank Spotnitz (The X-Files, Hunted) et Ben Harris (Dream Team, The Musketeers, Hunted) qui superviseront le travail en atelier, mais aussi Sven Clausen (directeur de la fiction de la chaîne danoise TV2), Denise Mann (directrice du département production à UCLA), Simon Winstone (directeur du développement à Red Planet Pictures, UK), Peter Gustaffson (producteur à Anoter Park, Suede), etc.

Je ferai partie des douze premiers participants, tous des jeunes scénaristes et/ou producteurs, à cette formation de neuf mois, dont l’essentiel sera assuré à Berlin à la DFFB, avec un séjour de deux semaines à Londres et un autre à Cannes au moment du MIP TV. Parmi les autres participants : un germano-finlandais, une britannique, un germano-italien, quatre allemands, une hongroise, un bulgare et deux autres français.

Plus d’information sur le programme, ses participants et les instructeurs sur son site officiel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

alain 22/07/2013 08:11

C'est simple, si tu es sûr que tu vas réaliser l'action, c'est du futur. Si c'est possible ou qu'il y a un condition, c'est du conditionnel
ex : je serai à Berlin pendant 9 mois ---> futur, vu que c'est pour ta formation
je serais à Paris pour les fêtes si j'ai le temps ---> Conditionnel vu que qu'il y a un doute d'émis.

En tout cas, félicitations pour ce programme. Et j'espère que ton épisode de Falco sera meilleur que le final de la saison ... (d'ailleurs, ça se passe comment avec les autres scénaristes ? ).

Sullivan 17/07/2013 20:06

Merci pour les félicitations et la correction d'orthographe ;-)

L'erreur que tu pointes est un point faible total. Je ne sais jamais quand il faut mettre un s ou pas, il faudrait que j'ouvre un livre pour regarder la règle pratiquement à chaque fois. Désolé. ;)

JCH 17/07/2013 10:45

Félicitations pour cette belle aventure à venir.
Et juste une petite précision. Il ne s'agit pas de jouer les casse-couilles avec l'orthographe, mais je suis toujours étonné de voir le nombre de gens qui confondent le futur et le conditionnel, surtout quand leur activité principale est l'écriture ;)
Il arrive à tout le monde de faire des fautes d'inattention, voire des coquilles, moi le premier, mais cette confusion entre futur et conditionnel me gêne dans la mesure où elle induit l'idée que celui qui écrit ne pense pas vraiment ce qu'il écrit.
Bref, au futur on dit "Je serai en effet à Berlin", pas "Je serais", et "Je ferai partie des douze", pas "Je ferais"… Car tu nous parles bien de ton avenir, pas d'un rêve improbable… À moins qu'il ne s'agisse d'un lapsus révélateur ;)

© Sullivan Le Postec - 2020 -  Hébergé par Overblog