Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
Les beautées désespérées de Desperate Housewives

Les beautées désespérées de Desperate Housewives

Les beautées désespérées de Desperate Housewives

On sait maintenant quand débarquera chez nous Desperate Housewives. "Qu'est-ce donc?", me demandent certains. Et bien c'est la nouvelle série de l'année. Ou plutôt l'une des nouvelles séries, parce qu'il faut bien admettre que la cuvée 2004-2005 a été particulièrement riche, pour mieux contre-balancer la précédente, terne au possible. J'ai déjà brossé en quelques lignes le portrait de cette chronique acide dans un précédent billet.

Desperate Housewives, donc, arrive en France a partir du 8 septembre prochain, tous les jeudis à 21h sur Canal+. Vous n'êtes pas abonné? Comme à la grande époque (lointaine) de 24 heures, vous revivrez donc la frustration de devoir attendre six mois pour voir la série dont tout le monde parle lors que sa rediffusion en 2006 sur M6.

Attention, la suite de ce billet est spoiler, c'est à dire qu'elle révèle des infos sur les épisodes de la série, en particulier l'avant-dernier. Si vous pensez vous souvenir de l'avoir lu en novembre, abstenez vous donc... ;)

Dans Goodbye for now, le mari d'une des épouses de la série fait une crise cardiaque a son domicile. Il s'agit d'un couple en crise depuis le début de la saison, et qui vient de vivre une nouvelle dispute. Pendant que l'époux attend d'être conduit à l'hôpital, la fille du couple découvre la mère en train de faire le lit conjugal... Une des rares fois au cours de la saison ou la série franchit la ligne de ce que le spectateur est capable de croire.
Mais dans une interview récente, Marc Cherry, le créateur et scénariste en chef de DH vient de révéler qu'il a vécu la scène lui-même!

Il n'est plus secret maintenant que les personnages de mères de famille qui sont au centre de la série (elle a réhabilité les femmes quarantenaires à la télévision U.S.) sont largement inspirées de la propre mère de Cherry. A propos de cet événement, voici ce qu'il explique:

"C'est vrai, quoique, pour être juste envers ma pauvre mère, mon père, durant environ quatre ou cinq, ou peut-être même six années de suite faisait une attaque cardiaque à peu près chque année. Il est devenu assez commun dans la famille d'être réveillé au milieu de la nuit par les bruits de mes parents se préparant pour aller à l'hôpital. Ils ont commencé à avoir ces problèmes maritaux, et une nuit elle a simplement fait le lit avant de le conduire. Je devais avoir 20 ou 22 ans et je me souviens d'être allé vers ma mère à ce moment, 'Maman, pourquoi est-ce que tu ne l'emmènes pas à l'hôpital?' Et ce fut un de ces moments familiaux étranges quand elle me répondit : 'Et bien ma journée a commencée et quand ma journée commence, je fais le lit. Tu le sais...' "

Une anecdote qui en dit long sur le rapport vrai / vraisemblable dans la fiction. Et aussi sur le propos de la série et sa richesse...

Pour info, Marc Cherry et sa mère sont en bons termes. Pourtant, d'autres déclarations similaires ont précédées celles-ci, notamment sur le moment ou Cherry lui a révélé son homosexualité. La dame a même suffisamment de recul et d'humour pour apparaître dans les bonus du futur coffret DVD de la série.

Je suppose qu'il faut en conclure qu'on peut être une famille à la fois complètement dysfonctionnelle et heureuse ?

L'article contenant ces propos et d'autres dignes d'intérêt peut être lu en Anglais sur Get Desesperate.

A propos de Desperate Housewives, il en faut parfois peu pour égayer une journée. Je vous fait partager ce qui a égayé la mienne: de nouvelles photos sont parues de Jesse Metcalfe, qui joue le très hot jardinier John Rowland dans la série. Y'a pas de petits plaisirs!

Les beautées désespérées de Desperate Housewives