Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
Une offre vraiment exceptionelle

Une offre vraiment exceptionelle

Le e-commerce, c'est cool. Vous commandez une fois, vous recevez des newsletters avec des super-affaires-super-promos-super-nouveautés pour le reste de l'éternité.

Reste que le logiciel de recommandation d'Amazon, il a bien quelques technologies de retard, non? Cette façon d'associer n'importe quoi avec n'importe quoi, cette petite phrase un peu bancale écrite avec beaucoup d'attention pour qu'au moment d'intégrer les mots clefs correspondants aux produits mis en avant, ça mar che à peu près à tous les coups sans risquer de faute d'accord ou autre. Mais des fois, malgré tout ça ne marche pas.

Aujourd'hui, je reçois ce joli mail :

"Vous avez acheté ou évalué Les séries télé de Alain Carrazé [déjà non, je n'ai ni acheté ni évalué ce livre sur Amazon, j'ai juste du te dire que je le possédais, mais peu importe, je vais pas râler, le reste est une très bonne nouvelle :], c'est pourquoi nous souhaitons vous informer que Zac Efron est disponible. Vous pouvez le commander au prix de EUR 11,31 seulement en cliquant sur le lien ci-dessous."

Bon, faudrait m'expliquer le rapport entre Les séries télé d'Alain Carrazé et Zac Efron, mais je ne vais pas me plaindre, hein. Je suis tout à fait partant pour recevoir Zac Efron chez moi pour la modique somme de 11,31€. D'ailleurs Amazon, tu peux le livrer directement tout nu, hein, inutile de s'encombrer de superflu.

Et puis, Amazon, si tu vends du Taylor Lautner, Taylor Kitsch ou du Ian Somerhalder, fais passer la newsletter, hein! Même si tu dois inventer un rapport inexistant avec un truc que je ne t'ai pas acheté.

Une offre vraiment exceptionelle

  P.S: Il semblerait que la mise en italique de Zac Efron trahisse le fait qu'il ne s'agisse pas du vrai mais seulement d'une biographie moisie dont on se demande comment l'auteur a réussi à remplir plus de dix pages, vu l'âge de son sujet. C't'arnak! ;-)

P.S: Il semblerait que la mise en italique de Zac Efron trahisse le fait qu'il ne s'agisse pas du vrai mais seulement d'une biographie moisie dont on se demande comment l'auteur a réussi à remplir plus de dix pages, vu l'âge de son sujet. C't'arnak! ;-)