Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
Mille mercis (lancement des Engagés)

Mille mercis (lancement des Engagés)

C’est aujourd’hui, 17 mai 2017, qu’est officiellement lancée sur Studio 4 la diffusion de la série Les Engagés. L’aboutissement d’un long processus... Comme on dit : « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».


Je dois mille mercis à tous ceux qui ont permis aux Engagés d’enfin atteindre un écran avec tant d’engagement et d’amour.

 

Fanny qui, à la lecture d’une version de Pilote en 2011 devint mon premier agent avant de permettre au début de 2016 la rencontre avec Astharté & Compagnie, Sophie et Baptiste.

Ségolène et Romain de Studio 4, qui ont recueilli la série et veillé sur elle avec beaucoup de bienveillance et de détermination.

Jules et Maxime, qui ont apporté au projet leur ambition, leur talent et leur savoir-faire, ainsi qu’une considération immense pour mes intentions.

Mehdi et Éric, qui ont emmené une troupe de comédiens d’une justesse jamais mise en défaut : Denis, Nanou, Claudine, Franck, Claudius, Pierre, François-Xavier, Romain, Anaïs, Pascal et Benjamin. Sans compter nos silhouettes et figurants réguliers que je remercie collectivement, juste parce que je ne veux pas en citer certains en en oubliant d’autres. Et Stéphane et Guillaume, qui ont réuni ces noms avec Laura à la figu.

Et puis toute l’équipe du plateau, qui a rendu ce tournage si chaleureux et émouvant, malgré les difficultés et la fatigue : Jacques, Ronnie, Juan, Marco, Clémentine, Thierry, Antonin, Julia, Faustina, Théo, Pierre, Céline, Marie, Charlotte, Magda, Lola, Claire, Valentin, Terence, Violaine, Alison, Jérémy, Angélique, Kenrick, Clément, Romain, Chiarra, Daniel, Sarah, Tommy, David, Sweva, Jérémy, Bryan, Briac, Apolline, Céline, Manon, Clément et Didier.

Ainsi que toute l'équipe de post-production: Nathan, Nicolas, Alexis, Antoine, Julien, Charli, et Franck pour sa musique.

 

Pour écrire ce billet, j’ai ouvert mes archives. Le fichier le plus ancien de mon ordinateur concernant Les Engagés s’appelle « Bulles.doc ». Il date du 1er juillet 2010 (en vérité, j’ai quelques fichiers images, des esquisses de logos ou moodboard, plus anciens de quelques jours, et cette date du 1er juillet est celle du dernier enregistrement du ficher, et pas du début de son écriture.

Ce document fait sept pages. Il correspond à la première esquisse de la série.


Voici la première de ces pages :

Thibaut approche de la trentaine, vit à Lyon aujourd'hui, et est gay. Vraiment très, très gay... Mais pas dans le sens ''folle furieuse''. C'est juste qu'il vit dans une bulle. Un monde militant, festif, passionné, coloré, chaleureux. Un monde où « tout est politique ». Surtout le plaisir. Thibaut habite le quartier le plus gay de la ville, travaille dans une librairie gay et surtout, il fait partie d'une association, le Centre Gay et Lesbien de Lyon, dont il ambitionne d'être le prochain Président. La campagne qui précède l'élection l'amène à découvrir que même à ce niveau, la politique n'est pas sans coups bas. Elle l'éclaire aussi d'un jour différent: derrière une façade simple et joyeuse, se cache un jardin secret bourré de paradoxes...
Maxime a quelques années de moins que Thibaut qu'il a connu quelques années plus tôt. Après un long cheminement, il est enfin prêt à assumer son homosexualité. Il rejoint Thibaut à Lyon, en souvenir d'un baiser presque échangé. Thibaut fait découvrir son monde à Maxime et c'est le point de départ d'une amitié fraternelle, fusionnelle.
Peu, à peu, Maxime compose sa propre partition et créé sa propre bulle. C'est que face à Thibaut, soixante-huitard né à la mauvaise époque, il représente une autre génération militante aux modes de pensée totalement différents. Une génération que la violence politique qui existe chez Thibaut rend mal à l'aise.
Cette divergence pourrait faire de l'amitié de Thibaut et Maxime un feu de paille...

Bien sûr, on pourra noter les divergences avec ce qui existe aujourd’hui, en premier lieu ce Maxime devenu Hicham quelques semaines après l’écriture de ces lignes. Je note surtout ce qui est toujours là, intact. Sans compter que la suite du document présente Claude, en une dizaine de lignes qui pourraient quasiment être utilisées telles quel aujourd’hui, et le personnage de Laurent.

Presque sept ans plus tard, alors que Les Engagés arrivent à l’écran, je crois qu’on peut poser le diagnostic que ces personnages et leurs histoires étaient en moi, et qu'ils ne demandaient qu'à ce qu'on les laisse éclore...

Mille mercis (lancement des Engagés)