Le Parlement des Rêves

Le Parlement des Rêves

Menu
Lost a bouclé la boucle, mais sans boucle

Lost a bouclé la boucle, mais sans boucle

Je reviendrai rapidement sur le sujet général des séries à mythologie, mon précédent billet ayant généré des commentaires très intéressants qui appellent une réponse. Mais en attendant, je voulais parler de quelque chose de rigolo en rapport avec la fin de Lost.

Il faut savoir qu'en ce moment, le world wide web tout entier est complètement Lost. Je crois que tous les sites qui ont un jour parlé de la série doivent connaître depuis une semaine au moins 30% d'augmentation de leur nombre de visites. Ce blog explose ses stats lui-aussi, à cause d'un billet écrit il y a un peu plus de deux ans: "Lost s'explique. Et m'énerve. Mais s'explique!" (évidemment, des centaines de visiteurs affluent vers un de mes billets les plus mal écrit. Typique.)

Il faut dire que "Lost" et "explication", ça cartonne comme mot-clé sur Google par les temps qui courent.

Mon billet, écrit en cours de diffusion de la quatrième saison de Lost, aux deux-tiers de la série, revenait sur le fait qu'après l'épisode The Constant, la série assumait qu'elle appartenait en genre de la science-fiction, et commentait l'explication globale proposée par des fans, appelée Time Loop Theory: la théorie de la boucle temporelle.
Ce qui est marrant, aujourd'hui, c'est que ce billet est complètement à coté de la plaque. Lost a rangé la SF au placard en fin de saison 5 pour se positionner en réalité comme une série de fantastique / fantasy. Et la théorie de la boucle temporelle avait tout faux.

Le premier commentaire qui me vient, c'est que c'est dommage. Parce que même si cette théorie était trop compliquée et aurait été un enfer à faire passer dans la série, elle avait l'avantage d'expliquer la plupart des mystères en une seule fois. Ce qui aurait été drôlement meilleur pour la crédibilité de la série que la succession "d'explications" magiques qui furent proposées dans la saison finale, et des grosses incohérences qui restent aujourd'hui dans la série.

Et puis Lost a beaucoup encouragé ses fans à créer des choses comme la Time Loop Theory: à rassembler les indices, connecter les épisodes, trouver la logique derrière les événements. C'est évidemment, forcément, immensément frustrant de voir que tout cela servait à rien puisque les explications se sont finalement résumées à des éléments arbitraires, dans lesquels la logique est absente, ou au moins très peu présente.
J'ai commencé à décrocher de Lost dès la fin de la première saison, je n'ai vu que les trois premiers épisodes de la saison 2, avant d'arrêter parce que je trouvais ça beaucoup trop ennuyeux et que la direction prise ne me convenait pas. Je n'ai repris qu'avec le double épisode final de la saison 2, avec des attentes sérieusement revues à la baisse et je n'ai jamais rattrapé les épisodes que j'ai manqué. Rétrospectivement, je me dis heureusement, parce que si j'avais été réellement investi dans la série, la dernière saison m'aurait probablement rendu fou. J'imagine si les scénaristes de X-Files avaient été aussi je-m'en-foutistes et dilettante. Ne pas récompenser du tout les fans qui vous suivent assidûment c'est quand même ce qu'une série peut faire de pire, non?

Mais, plus profondément, c'est aussi révélateur d'une des faiblesses narrative de Lost. Si, aussi tard dans sa vie (les deux-tiers encore une fois), les fans hardcore ayant étudié à fond tous les épisodes étaient en mesure d'en arriver à une explication totalement différente de celle que la série allait finalement proposer, c'est le signe d'un problème. L'ambiguïté et la polysémie, c'est bien jusqu'à un certain point. Si la moitié des fans de votre série regardent en fait un programme totalement différent de celui que vous êtes en train de faire, vous allez inévitablement au casse-pipe. C'est ce qui arrive aujourd'hui, alors que 50% du public de Lost rejette la conclusion apportée. Cela fait partie des points sur lequel Lost a reproduit exactement la même erreur que The X-Files, en l'empirant même un peu...

Lost a bouclé la boucle, mais sans boucle